Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 08:00

Nous laissons nos adhérent(e)s des Apea composés de femmes et d'hommes de sensibilités politiques différentes seuls juges.

"La situation des artistes plasticiens en France est si grave que tous les conflits qui agitent la Maison Des Artistes nous attristent, nous désespèrent et parfois nous blessent." Lili-oto 

Communiqué reçu de La Maison Des Artistes le 28 avril 2007 intitulé MdA ET INFLUENCE POLITIQUE:

"Nous affirmons qu'en tout état de cause la Maison des Artistes, de par sa vocation associative et sociale, est totalement libre de toute influence politique. Les membres élus de son Bureau se portent garants de sa neutralité absolue. Notre travail nous améne à être souvent en relation avec les pouvoirs publics, ceci ne constituant en aucun cas un engagement politique."

Rémy ARON, Président
Michel DAUBERVILLE, 1er Vice-Président
Arlette MARTIN, Trésorière


retour-home-volver   

Partager cet article
Repost0
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 19:26

Nous conseillons l'article de Dominique Godfrey dans SUD OUEST du 21/04/2007

--"Le Guggenheim fête cette année ses dix ans d'existence"... Suite aux deux articles de Dominique Godfrey parus dans SUD OUEST, les Apea publieront un article de fond sur Bilbao/Bordeaux.


retour-home-volver   

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 14:30

Nous rédigeons actuellement le contenu de cette réunion qui s'est tenue dans le bureau de Madame Françoise Cartron au Conseil Régional d'Aquitaine le jeudi 7 décembre 2006 à 17h. Nous avons été bien reçu et nous avons fait plusieurs propositions en réaffirmant notre souhait de ne pas renouveler ce poste de Directeur du FRAC Aquitaine car à nos yeux cette association est paralysée ou pénalisée par son budget de fonctionnement. A ce sujet Madame Françoise Cartron a maintenu sa position, un nouveau Directeur sera nommé par un jury car elle ne souhaite pas la nomination des deux personnes en place comme co-directeurs.

Parmi les membres du jury il y aura Olivier Kaeppelin patron des Arts plastiques au Ministère de la Culture et Thierry Raspail (Lili-oto connaît bien l'homme, d’une réelle compétence mais avec un caractère d'acier!) patron du Musée d'art Contemporain de Lyon et de la biennale d'Art Contemporain de Lyon.

En fin de réunion l'expulsion de Lili-oto par La S.A d'HLM Domofrance a été aussi traitée.(son espace Artoong Studio où il vit, travaille et expose ; au 34 rue du Faubourg des arts, domiciliation des Apea)



retour-home-volver   

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 15:23

Questions posées:

Droit de présentation, diffusion des œuvres, RMI, 1%, ateliers, résidences d'artistes, le Frac et le Conseil Régional, commandes publiques, banque de données et l'expulsion de lili-oto...

Nous avons souligné notre grand étonnement au sujet de la gestion de la crise qui traverse le FRAC Aquitaine au Directeur de Cabinet de Philippe Madrelle et à Monsieur E Des Garets.
Nous avons été fort étonné que le Conseil Régional d'Aquitaine refuse de prendre en compte les propositions des Apea Artistes Plasticiens Plasticiennes En Aquitaine dans leurs deux lettres ouvertes largement diffusées sur le Net. Nous avons été choqué par l'attitude de Madame Françoise Cartron qui a préféré discuter la nomination de la  responsable du Frac Aquitaine en comité restreint avec le délégué aux Arts Plastiques Monsieur Olivier Kaeppelin du ministère de la Culture. Nous pensions que lorsque des artistes plasticiens en Aquitaine étaient capables de proposer de nouvelles orientations pour le Frac Aquitaine, il serait bon pour la région d'Aquitaine et les départements de la Gironde,de Dordogne, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques de les écouter au lieu de boucler l'affaire dans une réunion close interdite aux artistes plasticiens d'Aquitaine qui ne sont ni invités, ni désirés, et dans un consensus politique entre des élus de gauche du parti socialiste d'Aquitaine et les responsables du ministère de la culture représentant les élus de droite, le gouvernement et Monsieur jacques Chirac sans se soucier des réalités de la Région et de décider entre eux qui serait l'heureux nommé. Il nous a été répondu par ces deux hommes que nous ne savions pas pour qui votait monsieur Olivier Kaeppelin, le délégué aux arts plastiques du Ministère de la Culture du gouvernement de Monsieur Jacques Chirac. Nous avons été scotché par la réponse du Conseil général de Gironde. Mais peur-être que Monsieur Jacques Chirac ou Monsieur Nicolas Sarkozy votent à gauche ? Avec les élus de la 5ème République tout bord confondu, tout est possible!!!

Par contre entre les compétences des artistes Plasticiens, de leurs associations, leurs Fédérations ou de leurs syndicats et Madame l'institutrice Françoise Cartron vice présidente de la culture au Conseil Régional d'Aquitaine, la réponse est simple, courte et impérative : les artistes pasticiens sont compétents pour tout ce qui touche les Frac ce qui n'est pas le cas de Madame l'institutrice et élue du Conseil Régional d'Aquitaine!!! De plus lorsque l'on connaît le nombre d'artistes plasticiens au RMI dans la Région Aquitaine vivant en dessous du seuil de pauvreté, onest furieux de voir certains fonctionnaires de l'éducation nationale avec garantie de salaire à vie de venir nous snober et de décider de la façon dont on allait nous faire crever!!! C'est une honte de voir l'incompétence notoire de ces élus qui sont responsables de la misère dans laquelle on nous a plongé car il ne faut pas oublier que l'on refuse de nous payer nos droits de monstration ou de présentation, il n'y a jamais eu de décret pour l'instauration du paiement des droits de présentation ou de monstration ni sous les gouvernements de gauche et sous ceux de droite. Notre mort et notre misère ont été froidement programmées par les élus de la République française.

Lili-oto


retour-home-volver   
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 21:18

ART ET ACTION POLITIQUE:

1) Election présidentielle 2007-Lili-oto (Apea) Artistes Plasticiens En Aquitaine
UMP–PS - Art Contemporain - élection présidentielle 2007-Question par les Apea: Où sont leurs programmes politiques en faveur des artistes plasticien  
Lire la suite

ET LA CULTURE BORDEL!:

Les Apea (Artistes Plasticiens En Aquitaine) demande aux candidats à l’élection présidentielle 2007 de se prononcer sur un programme politique en faveur des artistes plasticiens en France plongés dans une grave crise économique qui ne cesse depuis 20 ans de dégrader leurs conditions de vie et de travail. Et ce n’est pas en censurant leur Président Lili-oto sur certains forums sur le net que vous nous ferez taire... Lili-oto

retour-home-volver   

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 21:46

une pétition a été signée par des artistes plasticiens reconnus avec les mêmes mots, des analyses similaires aux Apea, un copier-coller de nos textes pour tous ceux qui connaissent nos mots durs contre l'institution culturelle française. Tant mieux, ça légitime nos dires et notre lutte pour notre survie. Mais nous sommes surpris qu'aucun de ces artistes signataires n'ont signé la pétition contre l'expulsion de Lili-oto dans cette soi-disante rue du Faubourg des Arts à Bordeaux qui est la résultante de la création stupide de la commission des artisans d'art au sein de la DAP (Direction des Arts Plastiques).

Les Apea ont pourtant du respect pour Philippe Dagen journaliste au Monde puisque nous conseillons toujours aux artistes plasticiens de lire "La Haine de l'Art" de philippe Dagen chez Grasset (1997) qui est toujours un livre d'actualité.

les signataires de cette pétition sont par exemple Jean-Michel Meurice, Jean Le Gac, Ernest Pignon-Ernest, Henri Cueco, Vincent Bioulès, François Bouillon, Pierre Buraglio, Gérard Collin-Thiébault, Daniel Dezeuze, Erro, Paul-Armand Gette, Peter Klasen, Bernard Pagès, Anne et Patrick Poirier, Bernard Rancillac et Claude Viallat, Ben, Pascal Convert et Noël Dolla.

Note de Lili-oto; Il faut reconnaitre que si Ernest Pignon-Ernest a bien raison de l'ouvrir, il y en a d'autres qui "ont largement soupé dans le bénitier". Je n'aurai jamais de mots assez durs contre M.Claude Viallat pour avoir été l'un de ses étudiants, un étudiant "serré" par trois profs dont un ivre mort puis frappé en plein rendu d'UV aux Beaux Arts de Nîmes en 1982 lorsqu'il était directeur. Et que faisait un texte que j'avais donné pour mes UV de culture générale dans la presse spécialisée revendiqué par un prof de l'école des Beaux Arts de Montpellier deux années plus tard?

J'ai vu écrit tout et n'importe quoi sur la chanière des années 70-80 et le début des années 80, si vous voulez on peut vour rafraîchir la mémoire.

Grève à l'école en 1980 des Beaux Arts de Mâcon contre la spécialisation des écoles d'art et l'arrêt immédiate des trois départements art, communication et environement. Nous expliquions que les diversités futures des expressions artistiques dans les arts plastiques impliquaient de donner aux étudiants des écoles une formation avec un maximum d'outils et de pratiques car l'art allait s'ouvrir complètement. Monsieur Claude Viallat était contre cette grève et a même empéché les étudiants grévistes de plusieurs écoles d'art de se mettre en rapport avec les étudiants de Nîmes où il était directeur.La gauche est arrivée au pouvoir en 1981 et elle n'a que donné continuité à ce qui se faisait sous la droite. De plus, ces 20 dernières années ont prouvé que ces étudiants de toutes ces écoles en grève et certains profs  qui soutenaient la même thèse avaient raison, les arts plastiques se sont complètement diversifiés avec une multitude d'outils; vidéo, le son, lazer, informatique, multimédia, la mise en scène, des arts de la rue, etc... Ils nous fallaient  la connaissance de tous ces outils y compris la pratique classique de la peinture et de la sculpture car tout allait devenir Art . Nous n'avons pas été écouté et aujourd'hui on fabrique des RMistes...

A la fin des années 80, l'enseignement par conceptualisation de thématiques non maitrisées ont éloigné les étudiants des pratiques des arts les enfermant dans un nouveau rôle social de simples plasticiens (un vieux désir stalinien). Dois-je rappeler que nous sommes d'abord des artistes puis plasticiens, metteurs en scène, interprètes, danseurs,etc... Le programme des Musée d'Art Contemporain  et des centre d'Art a été de couper les artistes plasticiens du public avec un seul objectif ; "le politiquement correcte face aux pouvoirs de la 5eme république" et la dilution de l'art contemporain en un flux indolore et plastique .

Une république fortement contestée au premier tour de l'élection présidentielle 2007 car ceux qui souhaitaient la remplacer par une 6eme république sont majoritaires pour la premère fois en France présentant aussi bien un électorat de gauche qu'un électorat de droite.

Nous allons assister dans les années à venir à une radicalisation de l'autorité de l'état français face aux artistes qui ne se soumettrons pas aux vieux calculs stratégiques classiques de la classe politique française. Déjà depuis une dizaine d'années des français possédant ou proriétaires des pouvoirs sociaux, économiques , culturels et politiques se sont mis en guerre contre d'autres français pauvres, et fragiles... Une guerre civile économique sournoise qui fera d'énormes dégats...

Mais les artistes ont les moyens de se défendre avec deux armes redoutables, leur art et leur aura internationale...

Lili-oto

 

retour-home-volver   

pour lire l'article

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 17:36

Lettre ouverte N°1…                                              Bordeaux, le 17 octobre 2006

Objet : annonce de candidature pour le poste du directeur du FRAC Aquitaine

A l’attention de Madame la présidente du FRAC-Collection Aquitaine

Madame la Présidente,

Votre annonce pour le poste de directeur du FRAC a retenu toute mon attention.

Une grave crise plonge les artistes plasticiens dans notre pays et surtout dans notre région dans une économie de la survie. La régression sociale que nous subissons m’autorise à vous questionner sur la conception et la nature même de la structure du FRAC Aquitaine.

Le Frac Aquitaine a-t-il réellement besoin d’un nouveau directeur ? Les deux personnes en place : Marie-Anne Chambost chargée de la collection et Xavier Treuiller-Schlachter administrateur peuvent être tout simplement nommés co-directeurs avec chacun la double casquette administrative et artistique. Ceci permettra de dégager un salaire et de l’attribuer au développement d’une politique active pour les expositions. Un budget supplémentaire pour une institution étouffée par son budget de fonctionnement.

Je suggère que le montant de ce budget supplémentaire soit alloué exclusivement aux plasticiens résidents en Aquitaine. Le Conseil Régional doit développer une dynamique basée sur le potentiel créatif bien réel et existant pour favoriser l’essor d’un pôle de création des arts plastiques ou des arts visuels.

Les nouveaux locaux du FRAC par son architecture intérieure sont aptes à une programmation d’expositions soutenue. Programmation mensuelle et collective sur vingt jours de trois artistes résidents en Aquitaine avec les droits de présentation payés. Chaque coupure de dix jours laisse à l’équipe le soin de s’occuper de la collection, conservation, restauration, de la programmation et du rayonnement de la structure. Sur dix mois, ce serait trente artistes plasticiens exposés. Il est tout à fait concevable d’organiser en plus de cette programmation deux expositions d’intérêt national ou international. C’est enfin chercher une solution ou une médiation comme l’expression d’une alliance entre les exigences de la créativité et les contraintes financières.

- Est-ce un repli de la région Aquitaine sur elle-même ? La réponse est non ! Si le Conseil Régional d’Aquitaine  impulse l’émergence d’un véritable pôle de création avec une volonté politique et économique axée sur la diffusion nationale et internationale des œuvres des plasticiens en Aquitaine, c’est un formidable outil que la Région offre à ses artistes plasticiens. Ce pôle doit se retrouver à la croisée d’autres synergies culturelles mais aussi économiques dans le sens d’une  démarche partenariale.

- A qui s’adresse ce pôle de création ? Aux artistes plasticiens, aux galeries, aux collectifs d’artistes et aux tissus associatifs liés à la pratique des arts plastiques ou des arts visuels.

- Pourquoi deux co-directeurs ? Elle favorisera l’approche des artistes, car la complexité et l’éventail de leurs activités obligent aujourd’hui les décideurs à s’inscrire dans leurs projets. Bipolaire, elle a aussi la singularité de déconcentrer la fonction, de freiner le formatage et les a priori.

J’espère que ce courrier sera pris au sérieux et entendu comme un vecteur favorable à l’imbroglio art-culture et artistes-institutions.

Lili-oto

retour-home-volver   
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 17:21

2eme Lettre ouverte… (par mail)                                              Bordeaux, le 03 novembre 2006

 

Madame Marie-Pierre CABANNE, Conseillère Régionale,

 

Je vous remercie d’avoir pris lecture de ma lettre ouverte au FRAC Aquitaine et c’est avec grand plaisir que je vous réponds.

 

Nous, les Artistes Plasticiens en Aquitaine (Apea) demandons aux pouvoirs publics et collectivités territoriales la prise en considération de la condition sociale des artistes plasticiens en France qui vivent par dizaines de milliers seulement avec le RMI. Olivier Kaeppelin, délégué aux Arts plastiques au ministère de la culture, reconnaît lui-même avoir été choqué d’apprendre que les jeunes artistes français exposant à Beaubourg n’avaient que pour seule ressource le RMI.

 

Nous pensons que les institutions ne peuvent pas être uniquement qu’une simple vitrine pour une ville, un département ou une région. Nous considérons que les budgets aux Arts Plastiques ne peuvent pas se réduire qu’à des budgets de fonctionnement, il faut payer aux artistes plasticiens leurs droits de présentations lorsqu’ils sont sollicités pour des évènements comme tous les autres artistes dans le monde du spectacle vivant, du cinéma, etc.…

 

L’économie culturelle est une réalité même si elle est de nature très spécifique. Nous demandons un pôle de création à la Région Aquitaine au même titre que d’autres pôles commerciaux ou industriels.

 

Nous avons besoin d’être vu, entendu, soutenu et aidé pour la diffusion de nos œuvres en France et à l’étranger, une mission qui dépasse à nos yeux le rôle du FRAC ou de son future responsable. Par conséquent, nous demandons aussi, si ce n’est pas le cas, la présence d’artistes de la région Aquitaine dans son conseil technique. Nous aimerions comme en Allemagne que l’institution s’ouvre et ne soit plus un pouvoir clos refermé sur lui-même…

 

Nous demandons aux entreprises une plus large ouverture à l’Art Contemporain par le biais du mécénat et que vous les incitiez à apprendre à travailler avec les artistes plutôt que de les jeter à la rue.

 

Par exemple :

 

Rue du Faubourg des Arts, Domofrance (bailleur social,17700 logements) a lancé une procédure d’expulsion à mon encontre pour retard de loyers comme celle contre le peintre Michel 2 Soulignac qui vient de rendre les clés de son atelier. Nous, plasticiens de cette rue avons pendant un an fait des propositions de mécénat à ce bailleur, fait des évènements importants dans cette rue du Faubourg des arts déserte sans aucune aide de leur part, toujours à nos frais alors qu’ils en tiraient bénéfice pour leur image. J’ai même travaillé de ma propre initiative sur des études et des projets de sculptures urbaines pour ce quartier rénové des Chartrons mais je me suis toujours adressé à un mur. Leur seule réponse aujourd’hui est la porte et la rue puisque habitant dans mon atelier, il refuse même de me reloger afin de pouvoir bénéficier des aides sociales comme tous les citoyens! De plus, Domofrance fait payer une TVA qui n’a pas lieu d’être aux artistes plasticiens (environ 800 euros par an à des Rmistes) contraire aux recommandations de l’Organisation des Nations Unis (Unesco) relatives à la condition de l’artiste adoptée par la Conférence générale à sa vingt et unième session à Belgrade le 27 octobre 1980 qui demande de ne pas taxer la création à sa source.

 

Nous aurions dû bénéficier du soutient dans nos démarches personnelles et nos difficultés financières du conseiller aux Arts Plastique du Conseil Général de Gironde, professeur à l’école des Beaux Arts de Bordeaux et également commerçant de la rue du Faubourg des Arts, monsieur (...). Ce personnage aux nombreuses casquettes fort de ne nous avoir jamais soutenu face à Domofrance dans nos démarches et nos projets liés à notre propre activité de plasticiens (je ne parle pas des artisans d’art) a préféré proposé l’ouverture de petits commerces pour remplacer les ateliers d’artistes.

 

Ce n’est ni sérieux ni respectueux. Nous crions stop au gâchis et au mépris. Les artistes plasticiens au même titre que les chercheurs méritent considération et reconnaissance sociale dans un pays comme la France…

 

Espérant vous avoir éclairé brièvement sur la très grave situation des artistes plasticiens dans notre pays, je reste à votre entière disposition pour discuter de vive voix de mes points de vue et de mes propositions.

 

Je vous prie d’agréer, Madame la Conseillère Régionale , mes respectueuses salutations.

Lili-oto

 


retour-home-volver    

Je me permets d’envoyer cette lettre à d’autres conseillers ainsi qu’à Madame Françoise Cartron, présidente du FRAC et vice-présidente au Conseil Régional avec qui je me suis entretenu hier au vernissage du FRAC pour lui demander un rendez-vous comme elle me l’a proposé. Nous, les Apéa sommes favorables à l’organisation d’une table ronde entre artistes, élus et institutions. Nous demandons un moratoire sur les expulsions d’artistes plasticiens en France.

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 16:14

Sincèrement Merci à vous tous pour votre soutien…
On se sent moins seul face à tant de mépris pour l’humain,
pour ce que nous sommes nous artiste avec notre singularité.
Une singularité qui habite en réalité tout homme, toute femme et
chaque enfant

.

SIGNATAIRES : Elus des Verts, Parti Communiste, Socialiste et apparentés,
LCR, Président de l’OPAC Grand Lyon, journalistes, chroniqueurs,
salariés de Musées d’art Contemporain, professeurs d’écoles d’art,
éditeurs, hebdomadaire, revues d’art, Bureau d’art et de recherche,
réseau d’art, Galeristes, syndicalistes CGT,CFDT, artistes plasticiens,
peintres, sculpteurs, photographes, retraités, écrivains, enseignants,
intermittents du spectacles, réalisateurs, comédiens, musiciens…

.

BORDEAUX/LYON/MARSEILLE/PARIS/STRASBOURG/LILLE/BIARRITZ/
ANNECY/TOURS/NÎMES/PERPIGNAN/MONTPELLIER/MONTREUIL/BEGLES
/MERIGNAC/PESSAC/TALENCE/LACANAU/NOGENT SUR MARNE/ANGLET
/ST SUPLICE DE POMMIERS/BRON/LA TESTE DE BüCH/SAINT MARTIN DE SEIGNANX/
BILLERE(64)/VILLENEUVE-LOT/GARDANNE/SAINT MANDRIER-VAR/BESSEGES(30)/
NAVEIL(41) /MARS(07) /BELFORT DU QUERCY(46)/ GRILLY(01)/PERONNAS(01)/
POITIERS/LANDIRAS/ARDECHE/LUBERON/AUVERGNE/LA REUNION/CORSE/
BELGIQUE/ GRANDE BRETAGNE/

.

Mails envoyés aux Députés : Belgique – Suisse – Canada – Luxembourg

PETITION

La MAPRA/Maison des Arts Plastiques Rhône-Alpes           LYON
Bonjour,
La MAPRA/Maison des Arts Plastiques Rhône-Alpes est bien évidemment
solidaire de l'artiste Lili-oto  qui est aujourd'hui mise à la porte
de son lieu de travail et d'habitation.Nous demandons qu'une proposition
de remplacement lui soit faite.Cette situation est inacceptable.
Alain LOVATO (artiste plasticien)
Président de la Mapra
http://www.mapra-art.org/
Note de Lili-oto : La Mapra c'est plus de mille artistes adhérents, Alain Lovato
est aussi membre du bureau et du Conseil d'administration de la Maison
Des Artistes/MDA à Paris. Il est secretaire général à sa régionalisation.
La MDA a plus de 15 000 adhérents.
=============================================
FEDERATION ACT-ART                                                         GENEVE SUISSE
Jean-Louis PERROT

Act-art fédère aujourd'hui 15 associations d'artistes établies à 
Genève et représente à travers elles plus de cinq cent artistes 
actifs de la région Genevoise.
En tant que président de Act-art, fédération des associations d'artistes visuels et plasticiens, Genève, je me déclare inconditionnellement solidaire de Lili-oto et demande avec cet artiste à la  Société HLM girondine DOMOFRANCE de simplement faire ce que la collectivité attend d'elle, c'est à dire loger les personnes qui en 
ont besoin.
http://www.act-art.ch/
retour-home-volver   

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 16:24
IMPORTANT : Les signataires ne signent uniquement le texte pour mon relogement et mes points de vue écrits dans ces mail sont
personnels partagés ou non par les signataires mais ils n’engagent que moi-même.
 
 
Le texte : Bonjour, Nous demandons à la société d'hlm Domofrance d'avoir l'amabilité de reloger Lili-oto aux Chartrons à Bordeaux. Avec nos remerciements anticipés. Signature : nom et prénom fonction organisme ville
 
 
Les signatures dont j’ai eu un retour par mail :
 
 
Les Verts                                                                              BORDEAUX
Pierre Hurmic, conseiller municipal Verts à Bordeaux        
==========================================
Parti Communiste                                                              BORDEAUX
Claude Mellier Conseillère municipale PC à Bordeaux
Madame Claude Mellier au nom du groupe communiste
a envoyé un courrier à la direction de la sa d’HLM Domofrance
===========================================
Socialistes et Apparentés                                        LYON
Yvon Deschamps
-Conseiller Régional Rhône Alpes : commission Politique de la ville et
logement et commission culture.
-Adjoint à la Mairie de Lyon-Programmation-Intégration et droits des citoyens
-Conseiller Communautaire de la Communauté Urbaine de Lyon
Président de l'OPAC Grand Lyon 23 222 logements.
===========================================
Parti socialiste                                               BORDEAUX
Brigitte Nabet
Conseillère municipale ville de Bordeaux
===========================================
Les Verts                                                                                 TALENCE
Monique De Marco                                                     
-Conseillère municipale à Talence
-Conseillère régionale Aquitaine
==========================================
Les Verts                                                                     BORDEAUX
Lafon  Cathy (Les Verts Bordeaux)                   
==========================================
Ligue Communiste Révolutionnaire                        BORDEAUX
Emmanuel Bichindaritz (porte parole de la LCR Gironde)
Bonjour,
Je n'ai pas très bien compris la procédure de signature de la
pétition à partir de ton site. Je tiens à te dire que la LCR Bordeaux
apporte toute sa solidarité à ton initiative. Ci-dessous quelques
éléments sur la question du logement par Olivier Besancenot
et la LCR.
======================================
CGT SNAPC PACA                                                         MARSEILLE
Marie DUCATE, secrétaire régionale snap CGT Paca
bonjour je signe votre pétition en espérant qu'on ne vous expulsera pas.
bon courage merci amicalement Plasticienne à Marseille
=========================================
Le Nouvel Observateur Département Arts et Spectacles  PARIS
Raphaël de Gubernatis
http://artsetspectacles.nouvelobs.com/  10-12, place de la Bourse 75002 Paris
==========================================
REVUE CASSANDRE
Nicolas Roméas  Directeur de la revue Cassandre
==========================================
REVUE CASSANDRE
Valérie de Saint-Do Directrice adjointe de la revue Cassandre.
lili, je signe !
==========================================
REPORTEUR AFP
Christine MARTY
==========================================
CHRONIQUEUR                                                               BORDEAUX
Gilles-Christian Réthoré
Post scriptum: le cas de l'artiste Lili-Oto n'est que la suite de
l'échec de la pseudo-politique de mécénat artistique de Domofrance 
(Et autres...) et de la Ville: Thierry Michelet et autres créateurs
ont déjà dû "fuir" la non-rue du Faubourg des Arts (...la bien nommée,
par antiphrase.) et le non-événement qu'est la pseudo-galerie/espace
culturel du Quai des Chartrons... On ne s'improvise pas "bienfaiteur
des arts et de la recherche-création" comme n'importe quel
saucissonneur de cerveaux disponibles. Place donc au légitime petit
commerce des artisans d'art et des boutiquiers solvables in petto
==========================================
CRITIQUE LITTERAIRE ET CRITIQUE D’ART                        BORDEAUX
André Paillaugue
==========================================
UNIVERSITE BORDEAUX III                                              BORDEAUX
Jean-Michel Devésa
MAITRE DE CONFERENCE TITULAIRE UNIVERSITE MICHEL MONTAIGNE
AUTEUR DE 7 OUVRAGES (Plusieurs sur René Crevel)
Et pour diffuser l'info j'ai mis en ligne votre appel sur mon blog, ce matin
==========================================
Bordeaux Femmes                                                           BORDEAUX
Hélène Prost
Ca y est je l'ai retournée. Bon courage !
=========================================
REDUX MAGAZINE de la CREATION                                     ANGLET
Je t'envoie mon soutien, mais par le site ça ne marche pas !
Erwann Lameignère
Directeur artistique et rédactionnel de Redux  
Sarl Collectif Combo 7, allée de la douane 64600 Anglet
=========================================
CHRONIQUEUR – EDITEUR                                                BORDEAUX
Christophe Massé                                                                                         
L'artiste Lili-Oto va être expulsé par la société Domofrance de son
atelier/logement du Faubourg des Arts à Bordeaux pour des raisons
que vous pouvez lire sur son site. Nous pouvons apporter notre soutien
à cet homme et artiste en signant la pétition en ligne sur
(°)°)
  °                  http://toffer.canalblog.com/
==========================================
INTERMITTENTS DU SPECTACLE                                        BORDEAUX
Synptac CGT
Framboise Thimonier, attachée de production Synptac CGT
Avec le soutien également de Michel Richard comédien aux Soirées
d'été en Luberon. Nous sommes sensibles à cet appel qui met malheureusement
une fois de plus en évidence le déni, le manque de respect et d'intérêt que
peut représenter la culture sous tous ses formes. Non la culture n'est pas
un luxe mais un bien commun.
=============================================
EDITEUR DE THEATRE CONTEMPORAIN  46230 Belfort du Quercy
ABSOUS Philippe 
==========================================
MULTIMEDIA                                                                                     BORDEAUX
Claude Lada
Directeur général de l'Agence Class
==========================================
MUSEE ART CONTEMPORAIN
CAPC                                                                            BORDEAUX
Eric Féloneau
=======================================
MUSEE ART CONTEMPORAIN                                             LYON
MOCA
Régis Gire chargé de médiation Musée d’Art Contemporain Lyon (+ UD CGT Rhône)
==========================================
GALERIE                                                                        BORDEAUX
GALERIE CORTEX ATHLETICO
Je suis vraiment affligé par l'attitude des uns et des autres dès lorsque
la culture s'envisage simplement sur un terrain local. Je ne comprends
pas qu'il n'y ai pas plus de pragmatisme et moins d'individualismes.
Nous sommes dans la même situation et notre développement ne se
fait que grâce à l'exterieur, plutôt sur un territoire européen. C'est à
la fois consternant et excitant. Je ne suis pas très otpimiste quant au
réveil en sursaut de notre ville, mais je crois que les choses avancent.
J'espère que tu vas retrouver un logement assez vite et que tout ça
va s'arranger. A très bientôt, Bien à toi, Thomas.
Thomas Bernard Directeur
Galerie Cortex Athletico             http://www.cortexathletico.com/
1 rue des Etables 33800 Bordeaux France tel : + 33 (0)5 56 94 31 89
Exposition en cours : Lili Reynaud Dewar + Franck Eon
Du 15 février au 17 mars 2007 Vernissage le 15 février à partir de 18 heures
===========================================
GALERIE                                                                       BORDEAUX
GALERIE  OLALA
Pascale Roux, galerie Olala    
===========================================
Jacme Delmas
occitanista d'Aquitània
Je demande, comme d'autres amis éclairés des Arts et Lettres, à la
société HLM girondine DOMOFRANCE d'avoir l'amabilité de bien vouloir
proposer une solution de relogement à l'artiste plasticien Lili Otto de
Bordeaux dont la renommée est internationale.
Demandi, aitau faràn d'autes amics deras Arts e Letras de Gasconha,
a la societat HLM girondina DomoFrance d'aver la plasença de vóler
trapar ua solucion entau lotjament digna per l'artista plastician Lili Oto
de Bordèu (Gasconha) que lo famós trabalh transpassa la ciutat.
Ben coraument,            
============================================
Antoine ROCHER ( Syndicat CFDT des Transports) ex directeur de
Centre Culturel et ex administrateur de la FNCCC
Je demande, comme d'autres amis éclairés des Arts et Lettres, à la
Société HLM girondine DOMOFRANCE d'avoir l'amabilité de bien vouloir
proposer une solution de relogement à l'artiste plasticien Lili Oto de
Bordeaux dont la renommée est internationale
=============================================
ARTISTE SCULPTEUR / PROFESSEUR AUX BEAUX ARTS MACON puis
St ETIENNE / Ex- chargé de mission par le ministère de la culture
pour la création de l’école des beaux-arts de Fort de France (Martinique)
Gilles ROUSSI                                                                                  MARS (07)
bien sûr que tu as mon soutient, mais le problème est que ton lien
refuse d'envoyer ma signature
si ce message suffit prends en compte mon soutient pour cette galère
de plus je le fais d'autant plus que ton travail est superbe
courage
répond moi , si tu en as le loisir , comment faire pour envoyer
ma signature. merci et garde le moral si tu peux tu link ce mail sur ton blog
Gilles Roussi sculpteur 
LINUX DEBIAN
      .--.
     |o_o |
     |:_/ |
    //  
   (|     | )
  /'_ Gillou 
  ___)=(___)       http://www.gilles-roussi.com
=============================================
ROMANCIER
Orlando de Rudder 
orlandoderudder.canalblog.com             
=============================================
Catherine Marx                                                                               BORDEAUX
présidente-fondatrice des Amis de l’orgue de Ste-Marie de la Bastide et
ex-présidente-fondatrice de Orgues.33
=============================================
ARTISTE PLASTICIEN                                                    BORDEAUX
MARC VERNIER
==========================================
THEATRE                                                           ST BENOIT/LA REUNION
Robin FREDERIC (directeur)                                     
Les BAMBOUS scène conventionnée
=============================================
technicien spectacle                                                      BORDEAUX
Chauvin Luc
=============================================
ARTISTE PHOTOGRAPHE                                       SAINT MANDRIER-VAR
GASTINEL René                                 
=============================================
Guylaine Buisson                                                      BORDEAUX
High Food French Administration
106 quai des Chartrons
33300 Bordeaux France
=============================================
Bourrousse Luc
=============================================
MUSICIEN                                                                     BORDEAUX
Bataillon Jean
ONBA  Bordeaux
==============================================
ARTISTE PLASTICIENNE                                                BORDEAUX
Patricia Chatelain       
===============================================
ARTISTE AUTEUR                                                           BORDEAUX
José Lepiez                                                    
===============================================
ARTISTE PLASTICIEN                                                      BORDEAUX
Xavier Rèche
===============================================
ARTISTE PEINTRE
Charles PASINO
Lili-oto est un artiste faisant montre d'un talent certain. Il semble avoir
grand-mal à gérer ses affaires, mais ne pourriez-vous l'aider en le
relogeant, lui permettant ainsi de travailler ?
=============================================
ARTISTE PLASTICIEN                                           NOGENT-SUR-MARNE
Robert Gaillot 6 avenue Gugnon 94130
=============================================
MUSICIENNE                                                              LILLE
Delacour Véronique   
=============================================
ENSEIGNANT                                                             GIRONDE
Luc Lainé Artiste enseignant Sam-Gironde 
retour-home-volver   
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Artistes Plasticiens Plasticiennes En Aquitaine,Apea,Bordeaux,Gironde,France.
  • : artistes plasticiens, les Apea est une association d'art et artiste plasticien en Aquitaine, Pour artiste et les artists. Une création comme la peinture, peintre artiste, la sculpture, la video ou le tableau. Ce blog est à la fois un blog art, un blog artiste, un blog culture, un blog création, un blog politique, un blog artistique et un blog artiste plasticien. Ils exposent en galerie, exposition de sculpture, sculpteur, Bordeaux en art contemporain, arts visuels, arts plastiques et beaux arts
  • Contact

Pratique artistique

Nous sommes pour une pratique artistique dans une liberté absolue et contre la muséification ou la muséalité de la création contemporaine. Nous sommes totalement opposés à la spéculation dans l’art contemporain, à ce marché international spéculatif d’œuvres de l’esprit où les gros marchands d’art se gavent de profits juteux et mafieux en cloisonnant la création contemporaine avec des collectionneurs d’art, grands patrons français qui font les beaux dans les ventes aux enchères dans les grandes salles de ventes à Londres ou à new York. Ils achètent à grands coups de millions d’euros des œuvres avec l’argent des augmentations confisquées aux salariés aujourd’hui licenciés dans leurs grandes entreprises et multinationales. Nous rappelons que les artistes demandent à vivre dignement de leurs pratiques artistiques, ils n’ont jamais exigé richesse, de vivre du raquette des actionnaires sur le pouvoir d’achats des salariés ou de la spéculation boursière, être artiste n’est pas une profession libérale.

E
xtrait du Livre de Michel Onfray (philosophe): Politique du rebelle : chapitre De l’art, vers une esthétique généralisée.
"(…) Or tous les régimes, tous les pouvoirs politiques savent ce lieu stratégique et veulent le confiner, maîtriser, limiter, contenir, voire le contrôler radicalement. Certains utopistes aspiraient purement et simplement au bannissement des poètes de la cité, d’autres à leur inféodation franche et nette ; ailleurs on confondait la fin de l’histoire avec la fin de l’art, d’où une réalisation de la digestion définitive des artistes par le corps social.(...)Un esthétique généralisée assume et revendique cette filiation pour répondre aux misères généralisées du marché. Les figures rebelles et résistantes risquent l’absorption dans l’histoire de l’art, puis la digestion avant de retrouver le marché. Alors, elles grossissent le rang du bourgeois, celui qui, selon la définition flaubertienne, pense bassement – il est d’autant moins qu’il a. L’art qui a cessé de résister doit périr, remplacé par un autre qui, lui, résistera. Dans cette guerre quand l’un tombe, le suivant reprend le drapeau. Que disparaissent les parasites fixés au musée, à demeure plus que de raison, ou n’envisageant plus aucun travail sans viser d’abord l’exposition.(..) C'est-à-dire au-delà du nécessaire utile à l’avancement et à la prolifération des idées. Dés qu’une station se prolonge, le risque d’un dépérissement du travail augmente. Exposée, une œuvre s’ankylose proportionnellement à son temps d’immobilité. Le lieu délétère et dévitalisant, abaisse la température du travail incandescent jusqu’à tendre vers zéro, point d’inefficacité maximale en deça de toute nuisance possible. Or le programme d’une esthétique radicale consiste toujours à refuser la bêtise. Les musées et les endroits officiels agissent comme des chambres froides où les feux furieux se rétrécissent, s’épuisent et finissent par s’éteindre, consumés par un gel raréfiant les possibilités de la vie." Michel Onfray

Extrait du livre de Pierre Bourdieu (philosophe) dans Contre-feux 2 aux éditions Raisons d’agir
"(…) La culture est menacée parce que les conditions économiques et sociales dans lesquelles elle peut se développer sont profondément affectés par la logique du profit dans les pays avancés où le capital accumulé, condition de l’autonomie, est déjà important (…) Les peintres (artistes) ont mis prés de cinq siècles pour conquérir les conditions sociales qui ont rendu possible un Picasso ; ils ont dû – on le sait par la lecture des contrats – lutter contre les commanditaires pour que les œuvres cessent d’être traitées comme un simple produit, évaluées à la surface peinte et aux prix des couleurs employées ; ils ont dû lutter pour obtenir le droit à la signature, c'est-à-dire le droit d’être traité comme des auteurs. Ils ont dû lutter pour le droit de choisir les couleurs qu’ils employaient, la manière de les employer et même, tout à la fin, notamment avec l’art abstrait, le sujet même, sur lequel pesait particulièrement le pouvoir du commanditaire. (…)" Pierre Bourdieu

artiste situation

Les Apea et nos points de vue sur la situation des artistes pasticiens et des artistes plasticiennes en France

-

L'institution culturelle Française a exclu des artistes plasticiens ou artistes plasticiennes (peintres, sculpteurs, installateur, ...) depuis 25 ans pour des raisons politiques et sectaires. Ces Artistes vivent aujourd'hui dans la misère, la pauvreté et le mépris et quelque fois ces artistes se suicident ou se détruisent. Les responsables sont les élus français républicains qui ont des attitudes de monarques favorisant une oligarchie culturelle qui violent le caractère pluraliste de l'expression de la diversité des courants artistiques et des courants de pensée. Les institutions culturelles françaises non démocratiques refusent de diffuser l'art au nom de sa diversité d'une manière complète et équitable. Ces institutions culturelles françaises programment les thématiques artistiques de leurs choix sans prendre en compte les réalités artistiques reflètant les activités et les préoccupations artistiques sur le territoire français. Des artistes depuis 25 ans refusent de se soumettre à cette autorité ou cette police culturelle.

-

In France since 25 years the state and the French cultural institution have excluded from the artists (painters, sculptors,...) for political or sectarian reasons.these Artists live today in misery, poverty and the contempt and some time they commit suicide. These Artists live in misery, poverty and the contempt and some time these artists commit suicide. The persons in charge are the republican French elected officials who adopt attitudes of monarchs supporting a cultural oligarchy and violating the pluralist character of the expression of the diversity of the artistic currents and the currents of thought. The antidemocratic French cultural institutions refuse to diffuse art in the name of its diversity in a complete and equitable way.The antidemocratic French cultural institutions program the artistic sets of themes their choices without taking into account artistic realities reflecting the artistic activity and concerns on the French territory. Artists since 25 years refuse to subject themselves to this authority or this cultural police.

-

L'istituzione culturale francese ha escluso artisti plastici (pittori, sculpteurs) da 25 anni per ragioni politiche e settarie. Quest'artisti vivono oggi nella miseria, la povertà ed il dispetto ed alcune volte quest'artisti si suicidano o si distruggono. I responsabili sono gli eletti politici francesi repubblicani che hanno atteggiamenti di monarchi che favoriscono una "oligarchie" culturale che violano il carattere pluralistico dell'espressione della diversità delle correnti artistiche e delle correnti di pensiero. Le istituzioni culturali francesi non democratiche rifiutano di diffondere l'arte in nome della sua diversità in modo completo ed equo. Quest'istituzioni culturali francesi programmano le tematiche artistiche delle loro scelte senza tenere conto delle realtà artistiche reflètant le attività e le preoccupazioni artistiche sul territorio francese. Artisti da 25 anni rifiutano di sottoporsi a quest'autorità o questa polizia culturale.

-

 

"(...) le concept d'art doit remplacer le concept dégénéré de capital.(...) le capital c'est la dignité humaine et la créativité.(...) L'art est le capital.(...) Le capital, c'est la capacité humaine et ce qui en découle. (...) deux relations bipolaires: la créativité et l'intention de l'homme.(...) Grâce à un dialogue ininterrompu entre les hommes, cela peut-être sans cesse discuté, cela peut se transformer en une productivité infinie qui forme et transforme le monde et dans certaines circonstances construit un cosmos tout à fait nouveau et précisément ne le détruit pas. Joseph Beuys
-

 

 

ON NE JETTE PAS LES ARTISTES A LA RUE - PAIEMENT DES DROITS DE PRESENTATION ou DE MONSTRATION- LES ARTISTES PLASTICIENS AUX RMI ça suffit!!!   
 
 
 

biennale de Lyon OUT

UNIQUEMENT
AVEC NOUS
LES
ARTISTES
-
ILS NOUS VOLENT
NOTRE LIBERTE

 APPARATCHIK
COMMISSAIRE D'EXPOS
CURATEUR
CONSERVATEUR
CRITIQUE
SPECULATEUR
MARCHANDS VEREUX
LES PETITS CHEFS DE L'ART

FRANCE ART CONTEMPORAIN 2009


Téléchargez le texte ci-dessous sur la présentation de la biennale d'art contemporain de Lyon OUT 2009, contre la biennale de Lyon officielle
2009 et la préfiguration du post - fascisme culturel globaliste et mondialiste, avec l'explication et l'histoire du concept confus du sigle commercial d'"art contemporain". Ce texte n'est pas corrigé, désirant le mettre en ligne rapidement. Une deuxieme version corrigée et remodelée sera mise en ligne prochainement. Vous pouvez le télécharger, vous le trouvez en version PDF ci-dessous.

biennale-de-Lyon-art-out-contre-le-post-fascisme.pdf biennale-de-Lyon-art-out-contre-le-post-fascisme.pdf

biennale art contemporain OUT Lyon 2009 France
  lire articles :


biennale contemporain de Lyon 2009 avec Hou Hanru et Thierry Raspail

biennale contemporain de Lyon OUT a pour objet
biennale de Lyon
Vive la biennale d'art contemporain OUT de Lyon 2009
today's life mission impossible pour une biennale d'art contemporain
Comment critiquer une œuvre d’art
Comment critiquer un artiste
Critique d’art
définition de biennale d’art contemporain
Psychologie de l’art
Collection d’art contemporain
Collectionneur d’art contemporain
Conseil d’état pour la création artistique
Marché de l’art contemporain
Marchand d’art contemporain
Définition de art contemporain
De la notion libertaire de la création contemporaine
Ministre de la culture
Commissaire d’exposition
Musée d’art contemporain
De l’autorité en art
Conflits d’intérêts en art contemporain